Oumou, jeune Liégeoise de 26 ans, poignardée à mort chez elle: son compagnon arrêté pour assassinat

Mercredi en début d’après-midi, le corps sans vie d’une jeune femme d’origine guinéenne, domiciliée à Wandre, a été retrouvé dans son habitation de la rue des Prés. Elle a été poignardée. Son compagnon, suspecté par la police, est passé ce jeudi matin devant la juge d’instruction Micheline Rusinowski. Il a été placé sous mandat d’arrêt du chef d’assassinat. Il nie les faits.

Le couple vivait dans cette maison du milieu.

L’enquête avait débuté le 30 janvier dernier, quand un jeune homme s’est rendu à la police dans le but de signaler la disparition de sa conjointe. Les déclarations du compagnon semblaient confuses et lacunaires. Un comportement qui a mis la puce à l’oreille des enquêteurs. Raison pour laquelle aucun avis de disparition n’a été envoyé aux médias, comme cela est généralement le cas.

Les investigations se sont poursuivies pour finalement aboutir, ce mercredi après-midi, à la terrible découverte. Le corps sans vie d’Oumou, une jeune femme de 26 ans, a été retrouvé dans l’habitation. Elle a été poignardée. Son petit-ami (photo) a immédiatement été privé de liberté et entendu comme suspect.

Il est passé, ce jeudi en fin de matinée, devant la juge d’instruction Micheline Rusinowski. Celle-ci a décidé de le placer sous mandat d’arrêt du chef d’assassinat. Il nie les faits.

La jeune femme était originaire de Guinée.

(Visited 179 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *